Le Département au plus près du quotidien des Meusiens.

com

Le débat d’orientation budgétaire 2016 au département de la Meuse démontre la nécessité d’une révision générale des politiques publiques et la mise en place de nouveaux modèles. Quelle est aujourd’hui la place des départements ?

En effet, si nous souhaitons réaffirmer la place du département comme collectivité de proximité en charge du quotidien des Meusiens, il est nécessaire de se projeter dans un avenir proche pour anticiper les effets de la réforme territoriale au regard de nos compétences et de la nouvelle carte intercommunale qui se profile si nous ne voulons pas que le département soit relégué à une rôle de guichet d’aides sociales ou de gestionnaire d’interstices.

La spécificité rurale de la Meuse, la création de régions de taille européenne et le besoin accru de cohésion sociale justifient pleinement la reconnaissance d’une collectivité expérimentée et de proximité qu’est le département.

Dans ce contexte, il est essentiel que le Département contractualise avec d’autres collectivités comme les intercommunalités sur des projets de développement ou d’équipements dont la population a besoin dans les domaines du tourisme, de la culture, de la jeunesse et du sport. A nous de trouver un modèle innovant de partenariat avec les collectivités Meusiennes pour discuter avec la Région, seul moyen de faire entendre la voix de la ruralité Meusienne.

Par ailleurs, l’autre interrogation pour le Département est de savoir comment rester influent dans le domaine économique avec la perte de la compétence économie dévolue en partie à la Région et aux intercommunalités. En cela, le GIP Objectif Meuse est un outil indispensable pour que la Meuse prenne toute sa place face à l’axe Rhénan, le sillon Lorrain ou l’axe Reims-Châlon. Alors que la part de la CVAE ( 48,5 % de la Cotisation sur la Valeure ajoutée des entreprises) du département sera amputée de 25 % pour être redirigée vers la Région en 2017, aucun retour n’est prévu par le gouvernement vers les intercommunalités pourtant en charge désormais des aides à l’immobilier d’entreprise ce qui obère malheureusement de la fin de certains programmes d’aides en raison de la baisse des dotations aux intercommunalités. Là encore, le Département a toute sa place au travers de la compétence de solidarité territoriale.

La gestion de l’entretien des routes, des collèges, l’accès au numérique…autant de compétences qui influent sur la vie quotidienne de nos concitoyens Meusiens et dont la pertinence d’une gestion locale ne fait aucun doute.

Le Département doit être un coordinateur. Plus les régions sont grandes, plus le rôle des départements est important dans un seul but : permettre à la Meuse de se développer en prenant en compte les attentes quotidiennes des Meusiens.

Le Département au plus près du quotidien des Meusiens.

La gestion de l’entretien des routes, des collèges, l’accès au numérique…autant de compétences qui influent sur la vie quotidienne de nos concitoyens Meusiens et dont la pertinence d’une gestion locale ne fait aucun doute.

A nous de trouver un modèle innovant de partenariat avec les collectivités Meusiennes

Print
Repost

Commenter cet article