Déclarer l'état d'urgence économique

com

Jeudi 18 octobre en séance public, j'ai souhaité attiré laves mes collègues Patricia Champion et Martine Joly l'attention de mes collègues du Conseil départemental sur l'impérieuse nécessité de déclarer l'état d'urgence économique au travers d'une motion qui a été adoptée à l'unanimité.

En effet, les Meusiennes et les Meusiens font face à une profonde déception qui s'est exprimée ces dernières semaines dans les urnes à l'occasion des élections régionales. Nos habitants doutent de leur avenir, craignent pour l'avenir de leurs enfants, voir de leurs petits-enfants.

Fin octobre, près de 15.000 Meusiennes et Meusiens ( chiffres DIRRECTE fin octobre 2015 pour les catégories A,B et C) sont en situation de précarité face à l'emploi. Cette crise ne plus être banalisée tant aujourd'hui le désespoir étouffe des familles, lesquelles font face à un quotidien de privation. Pour une partie de celles et ceux qui sont en situation d'emploi, il y a un sentiment d'humiliation, celui de travailler sans parvenir à joindre les deux bouts.

Ce sont aussi près de 2 000 Meusiennes et Meusiens de moins de 25 ans qui, malgré des formations professionnelles qualifiantes, ne trouvent pas leur place dans notre société par une précarité face à l'emploi beaucoup trop forte. Certains d'entre eux sortent également du système scolaire sans qualification.

Pourtant, la Meuse grâce à la mobilisation des élus locaux et des parlementaires apporte un message optimiste avec les arrivées des groupes Safran-Albany, Concordia, Cockerill Maintenance et Ingéniérie, Inesa, synonymes d'emplois et de redynamisation du territoire.

Parallèlement, certaines de nos entreprises locales souffrent par manque de commandes ou de par une pression fiscale trop élevée, certaines ne trouvent pas la main d'oeuvre qualifiée qui leur manque, beaucoup sont écrasées par une suradministratisation. Quant à nos TPE et artisans, ils sont épuisés par la fiscalité et les charges sociales.

Aussi, j'ai sollicité l'ensemble du Conseil Départemental afin de demander à l'ensemble des pouvoirs publics de déclarer l'Etat d'Urgence économique lequel doit se décliner autour autour de plusieurs axes:

- Tout faire pour débloquer l'emploi avec un allègement des procédures de sortie et par conséquent de retour à l'emploi, avec la suppression des seuils, favoriser les embauches des jeunes et des séniore et en allégeant le coût du travail.

- Encourager la création d'entreprise par un allègement du poids des procédures qui empêche la créations d'entreprises, mais également doper le secteur des nouvelles technologies.

- Améliorer la fiscalité de l'investissement et du capital.

- Améliorer la formation professionnelle en permettant une formation tout au long de la carrière, favoriser l'alternance et l'apprentissage qui sont les meilleurs tremplins pour l'accès à l'emploi.

source: Est Républicain du 18/12/2015

source: Est Républicain du 18/12/2015

Quant à nos TPE et artisans, ils sont épuisés par la fiscalité et les charges sociales.

Ce sont aussi près de 2 000 Meusiennes et Meusiens de moins de 25 ans qui, malgré des formations professionnelles qualifiantes, ne trouvent pas leur place dans notre société par une précarité face à l'emploi beaucoup trop forte

Print
Repost

Commenter cet article