Solidarité avec l'agriculture Meusienne

com

Depuis plusieurs années, l’agriculture française et en particulier l’élevage s’enfonce dans une crise sans précédent. La cause en est la baisse continue des prix payés aux agriculteurs. L’agriculture Meusienne n’y échappe pas.

Cette crise est :

  • Economique tout d’abord, compte-tenu de la faiblesse des prix des denrées agricoles et de la perte de compétitivité causée par des charges toujours plus lourdes et des contraintes normatives plus strictes.
  • Sociale puisque, face à la concurrence de plus en plus exacerbée, le nombre d’exploitations agricoles n’a eu de cesse de diminuer depuis 60 ans.

Bien que nécessaires, les mesures apportées par le gouvernement demeurent insuffisantes. L’élevage a besoin de perspectives d’avenir avec de nouvelles mesures. L’Agriculture est une composante majeure de l’économie Meusienne avec 15 % des actifs du département.

Alors que cette crise qui touche nos filières agricoles et surtout l’élevage, ainsi que la disparité des revenus de nos agriculteurs nécessitent une mobilisation sans faille du pouvoir politique, on ne peut que constater que la baisse du budget de la mission « Agriculture, Agroalimentaire et forêt » dans le cadre du PLF 2016 est en contradiction avec les objectifs affichés par le gouvernement.

Nos éleveurs, nos agriculteurs doutent de la pérennité de leurs exploitations, et de l’avenir de leur profession. Certains se demandent si leur monde n’est pas en train de disparaître… Aujourd’hui, un certain désespoir étouffe des familles Meusiennes. Parfois au quotidien fait de privations avec la nécessité de tout sacrifier pour la survie de l’exploitation s’ajoute un sentiment d’humiliation, celui de travailler sans cesse sans parvenir à joindre les deux bouts, mais aussi de se voir accuser de polluer ou de maltraiter les animaux alors que l’on a respecté les règles. Pour eux, impossible de tout lâcher. La ferme, c’est l’identité d’une famille, le fruit de plusieurs générations de travail.

C’est pourquoi j’ai apporté mon soutien lors de la dernière séance plénière du Conseil Départemental à une aide à la décision permettant aux agriculteurs Meusiens les plus en difficultés de réaliser un audit financier de leurs exploitations. Si le nombre d'exploitations d'élevage dans notre département s'élève à 1 530, ce ne sont pas moins de 500 exploitations qui sont ainsi fragilisées. Ainsi, l'aide exceptionnelle d'un montant de 120.000 euros que nous avons débloqué permettra à nos exploitants de préparer au mieux l'avenir de leurs exploitations. Ces audits seront réalisés par la Chambre d'Agriculture et par des associations de gestion et de comptabilité telles que Cefigam ou Cer France Adheo.

La Meuse ne lâchera pas ses agriculteurs.

Solidarité avec l'agriculture Meusienne
Print
Repost

Commenter cet article